Le cabinet de curiosités numériques – du 6 au 21 avril

 

Pendant la durée des racontars, la salle de conférence se transforme en un cabinet de curiosités du XXIème siècle.

Selon la définition du Littré, un cabinet de curiosités est composé d’un mélange hétéroclite d’objets. A l’ère numérique, venez admirer les dessins de Strasbourg dûs aux Urbans Sketchers, tester les livres numériques de Prince.zorg ou des applications dans l’espace enfants/adultes L@ppliKids, récupérer des oeuvres via la bibliobox, vous immerger dans l’univers sonore et sensitif du banc imiroir, découvrir les « livres générés » de la classe de communication graphique de la Hear ainsi que le projet transmédia Nord Sud, voyage initiatique autour des mythologies… D’autres surprises vous attendent… Et aussi des temps d’animation autour de la biblioconnection ou de la réalité virtuelle.

Bonnes découvertes

Du vendredi 6 au samedi 21 avril  de 14h à 18h

Médiathèque André Malraux – Salle de conférence

&&&&

Inventaire détaillé des curiosités :

 

Venez-vous immerger dans le territoire sonore et sensitif du banc connecté Imiroir, conçu par la designer Cécile Planchais.

Le Banc IMIROIR® retransmet l’esprit du lieu en mouvement par ses reflets ou par une interprétation artistique visuelle et ou sonore qui déconnecte l’utilisateur-spectateur de ses références habituelles.  L’image du site, recomposée  sur le dossier et l’assise, raconte  la lumière, l’instant, les saisons… Sa conception est dédiée à contempler, communiquer, informer, selon le contexte d’aménagement ou de scénographies réalisées pour l’intérieur ou l’extérieur

Présentation du banc IMIROIR® connecté from Cécile Planchais // Designer on Vimeo.

Une bande son a été spécialement créée par Léo Henry et luvan, Marine Froeliger, Pauline Desgrandchamp, l’équipe du projet transmédia Nord-Sud (Elsa Mroziewicz et Saba Niknam, illustratrices ; Cécile Palusinski, auteur ; Michel Ravey, web designer et Jean-Paul Le Goff, musicien) et des extraits du livre audio La Peste écarlate (lu par le comédien Hugo Becker et mis en musique par Jean-Paul Le Goff)

 

.

Le feuilleton numérique SISIFO : la Bataille de la Cité Universitaire de Madrid en présentation sur un imac et avec une mise en espace par les auteurs le samedi 7 avril de 17h à 19h avec la création d’un crazy wall…

Sísifo est une expérience narrative de Léo Henry, luvan, Laure Afchain et Nicolas Chesnais, qui traite d’un épisode de la guerre civile espagnole la Bataille de la Cité Universitaire de Madrid.

Sísifo est composé de deux volets : des épisodes de fiction pensés pour le web, et un journal de recherche et de documentation.

Sísifo est mis en ligne par épisode, de l’été 2017 à l’été 2018. Il sera ensuite librement disponible dans son intégralité.

Sísifo est porté par l’association
Les Règles de la nuit. Avec le soutien de Strasbourg Eurométropole, la Médiathèque André Malraux et le Shadok.

.

Une borne IPAD vous présentera les livres numériques de Prince Zorg productions : maison d’édition de la mort qui tue !

« Prince Zorg Production est une association qui édite des livres numériques hyper graphiques, interactifs et méga-cools. Notre but ultime est de sauver le monde de la dévastation. »

Pour découvrir les auteurs cliquez là

Pour découvrir leurs livres cliquez ici

Pour découvrir l’histoire de Prince Zorg Production cliquez là »

Extrait :

princezorg.png

.

Exposition des dessins des Urban sketchers lors du dernier sketchcrawl à Strasbourg.

22-Pont-de-chemin-de-fer-de-l-avenue-de-Colmar-Strasbourg

Dessin de Lolo Wagner

Vous vous me demandez peut-être quel est le rapport entre des dessinateurs qui racontent la ville en dessin et le numérique ? C’est simple, au départ, un dessinateur espagnol a commencé à publier ses carnets de croquis via un blog. Et, petit à petit, toute une communauté mondiale s’est créée pour partager des moments de dessins collectifs (Sketchcrawl) dans une ville et sur le web via différents sites. Un manifeste régit les membres de la communauté. Voici comment sur le site Urban Sketchers France, le mouvement se définit :

« NOUS DESSINONS LE MONDE DE DESSIN EN DESSIN »

Urban Sketchers (USk) est une organisation à but non lucratif qui met en avant la valeur artistique, narrative et pédagogique du dessin « in situ », qui en fait la promotion et crée des liens entre croqueurs dans le monde entier, qu’ils soient chez eux ou en voyage.

Les sketchers français partagent leurs dessins sur ce blog,
et/ou sur le groupe Flickr USK France

et/ou sur le groupe Facebook USK france

Membres Usk France sur Flickr : http://france.urbansketchers.org/p/membres.html

Le Manifeste Urban Sketchers

1. Nous dessinons in situ, en intérieur ou en extérieur et croquons sur le vif. 

2. Nos dessins sont les témoins de notre quotidien et de nos voyages.

3. Nos dessins représentent des archives de lieux et d’instants.

4. Nous sommes fidèles aux scènes que nous voyons. 

5. Nous utilisons tous types de techniques et apprécions la diversité de nos styles. 

6. Nous nous soutenons, aidons, et encourageons les uns les autres et dessinons en groupe. 

7.Nous partageons nos dessins en ligne. 

8. Nous montrons le monde de dessin en dessin.

 

Vous pouvez contacter Urban Sketchers France en écrivant à cette adresse : urbansketchers.france@gmail.com

Visitez aussi le blog international : urban sketchers.org

Lolo Wagner, illustrateur et webdesigner strasbourgeois et organisateur local des UBS Strasbourgeois encadrera la déambulation dessinée du samedi 14 avril. Les dessins seront ensuite exposés à leur tour dans le cabinet de curiosités. Surtout n’hésitez pas, même si vous pensez ne pas savoir dessiner !

.

Exposition du projet transmedia NORD-SUD de Cécile Palusinski, auteure des textes ; de Saba Niknam et Elsa Mroziewicz, illustratrice, Jean-Paul Le Goff, musicien et Michel Ravey, webdesigner.

nord sud

Nord-Sud est un projet de livre numérique illustré d’Elsa Mroziewicz et Saba Niknam, illustratrices, et de Cécile Palusinski, auteur, qui ont déjà collaboré en 2010 à l’édition d’un album-CD « L’épopée de Noé ».

« Nous entrons ici dans une démarche d’inversion du processus de création d’une histoire illustrée : ce qui nous intéresse dans ce projet de livre numérique est la pratique consistant à « peindre l’écrit » ou à « écrire le peint », non pas dans une logique de juxtaposition de l’un et de l’autre mais dans une logique de dialogue, d’exploration de l’un par l’autre ».

Nous avons ainsi construit deux voyages étroitement liés, l’un s’inspirant des mythes des civilisations du Nord, illustré par Saba Niknam et l’autre des mythes des civilisations du Sud, illustré par Elsa Mroziewicz, en tissant des passerelles fortes ente l’image et le texte.

Nous nous sommes inspirées de mythologies existantes, de livres de motifs, de photographies, de costumes, de coiffes, de sculptures, de symboles qui se répondent, avec un important travail documentaire en amont et avons ainsi créé une mythologie imaginaire et poétique dont les racines sont multiples.

Nord Sud est désormais disponible sous la forme d’un livre numérique, d’un site, d’un livre d’artistes ou d’une vidéo : http://www.projetnordsud.com/

Une rencontre avec les artistes est prévue le jeudi 12 avril de 17h à 19h.

.

L’espace L@ppli Kids : l’espace de médiation numérique du département Jeunesse vous accueille tous les apm de 14h à 18h.

Des tablettes seront à disposition des publics (enfants et leurs parents) avec applications et livres numériques enfants sélectionnés par les bibliothécaires jeunesse. Sur réservation. Durée : 1h max.

Roll'up L@pplikid_PRINT

.

Découverte des bibliobox des médiathèques : une sélection de livres, musiques, images et sons à télécharger

La bibliobox est un tout petit boitier qui diffuse son propre réseau Wifi. En vous connectant à ce dispositif, vous n’êtes plus sur le Web. Personne ne peut vous espionner ou récupérer vos données personnelles. C’est un outil pour échanger et partager des livres, des musiques, des images, des vidéos. Mais attention, tout ce qui est à télécharger via vos smartphones, tablettes ou pc portable est libre de droits ou sous licences creative commons. Nous vous avons préparé une sélection variée…

image des bibliobox

Sur Strasbourg, nous avons déjà installé quatre bibliobox dans les lieux suivants : Médiathèque Neudorf, Médiathèque Sud (Illkirch), au Shadok et au CCN de l’Unistra. Mais nous préparons un projet pour en installer dans d’autres endroits. A suivre.

La liste des œuvres à récupérer :

AUDIO :

  • UN INÉDIT : Les enregistrements du livre-audio de La Peste écarlate de Jack London , avec le comédien Hugo Becker. (Attention exclusivité le temps des Racontars numériques) ;
  • INÉDIT : La Bande son du Banc IMIROIR connecté (voir ici sa composition).

LIVRES :

  • En Exclusivité : STRASBOURG OMNIBUS de Velibor Colic, édité par les Médiathèques de l’Eurométropole et de la Ville de Strasbourg. Texte autour de sa résidence d’auteur avec des migrants et migrantes en apprentissage du français.
  • Diaporama sur les biens communs de Michel Bauwens utilisé lors de sa conférence du 6 avril à la Médiathèque André Malraux ;
  • Manifeste pour une véritable économie collaborative de Michel Bauwens et Vasilis Kostakis aux éditions ECLM, 2017 ;
  • L’homme qui plantait des arbres de Jean Giono. – Wikisource ;
  • La Peste écarlate de Jack London. – Wikisource ;
  • L’art de lire d’Emile Faguet. – Wikisource ;
  • Lire est le propre de l’homme / Collectif. – École des loisirs, 2017 ;
  • La triologie de Jules Vallès (l’enfant – le bachelier – l’insurgé). – Wikisource.

FILMS :

  • Aaron Swartz : « l’enfant d’internet » – The Internet’s Own Boy

LECTURES ANIMEES : deux Séances de biblioconnection animées par les bibliothécaires jeunesse, les Mercredis 11 et 18 avril à partir de 15h.

Ou comment découvrir des histoires sur grand écran : tourner les pages, zoomer sur une image, écouter des passages, découvrir la langue des signes. Une aventure de lecture numérique comme si vous jouiez à un jeu vidéo !

biblioconnection

Dans le cadre de son Laboratoire des pratiques, l’Ecole du livre de jeunesse a développé une bibliothèque numérique interactive et accessible baptisée Biblio-connection. Ce dispositif de médiation littéraire permet d’organiser des séances de lecture en groupe.

Présentation de l’application Biblio-connection.

La Biblio-connection s’appuie sur le potentiel du numérique pour accompagner vers la lecture des jeunes éloignés du livre, que ce soit pour des raisons culturelles, sociales ou de handicap. Il s’agit d’une application informatique dans laquelle ont été numérisés des albums et des bandes dessinés. Les contenus proposés sont adaptés dans différents formats pour en faciliter l’accès : langue des signes française, audio et audiodescription.

Les livres numérisés sont projetés en grand format sur un mur ou un écran et un capteur de mouvements (Kinect) fait office de commande pour naviguer dans l’application. La navigation peut également s’effectuer grâce aux trackballs ou contacteurs de fauteuils roulants dans le cas d’enfants en situation de handicap.

.

Découvrez l’application Byblos de la start-up strasbourgeoise Zeplin et récuperez des marque-pages stylés !

Byblos est un outil simple qui vous permet de trouver facilement les livres qui vous intéressent. Une fois trouvés, vous pouvez accéder aux détails, et les ajouter à votre liste pour les consulter plus tard. Un marque page numérique, en quelque sorte !

Pour découvrir toutes ses possibités, il suffit de voir le site.

byblos

Byblos est un outil imaginé par des bibliophiles pour les bibliophiles.  L’application se télécharge gratuitement sur les stores habituels.

Des marques-pages vous attendent…

IMG_20180314_133059

.

Utilisez la réalité virtuelle pour être créatif avec les lunettes HTC Vive.

Séances le samedi 21 avril de 14h à 18h.

Limites : s’incrire auprès de l’animateur. Les sessions durent 15 minutes au maximum et il faut avoir plus de 12 ans. Voir le billet sur l’apm du 21 avril.

EXPOSITION : Media Print : des livres algorithmiques imprimés de l’atelier de Communication graphique de la HEAR, 2015-2017

Il a été proposé pendant trois années consécutives aux étudiants de troisième année Communication graphique de la HEAR de concevoir des projets éditoriaux imprimés, générés à partir de corpus de données massives et traités à l’aide d’outils informatiques et de processus d’automatisation. Des livres imprimés numériques, en quelque sorte.

Les sujets proposés on été :

2015leWeb.imprimer()” : concevoir une publication en partant du code source d’un site web de son choix.

2016db.print()” :  concevoir une publication à partir du catalogue informatisé des bibliothèques de la Ville de Strasbourg

2017Mon Catalogue” : concevoir un “catalogue” (dans tous les sens du terme) imprimé, basé sur la récupération d’un nombre important de données.

hear1

Andréa Corvo, Ces livres qu’on ne le lit que d’une main, 2016

hear 2

Théophile Martin, Webopedia, 2015

hear 3

Laura Richard, Images fixes, 2016

Publicités